HP 4 gr Rhi Detail kurz

Jacques Delahaye
17. Juni 1928 - 13. Mai 2010
Sculpteur

Julien Alvard

“J. C. Delahaye”; du QUADRUM 2 - Revue Internationale d’Art Moderne (p. 174).
Bruxelles, novembre 1956.
(republié: Jacques Delahaye - Le Sculpteur. Kettler Kunst, 2006.
Éditeurs: Theo Bergenthal / Joachim Stracke)


”J. C. Delahaye”

Julien Alvard

On pouvait voir, il y a deux ans, á la Galerie Verneuil, lors d’une  exposition de sculpture, une forme assez encombrante suspendue au  plafond á la maniére d’une chauve-souris. C’était le «Gros Insecte» de J. C. Delahaye. Fait de lattes de bois, ce gros insecte planait  comme un événement Don Quichottesque au-dessus des pierres plantées et  des fers brasés de l’exposition. On sentait que cet événement avait  quelque chose de déplacé. C’était un mérite indiscutable qu’il se  détachét de l’entourage par sa singularité. Il ne fallait plus qu’une  confirmation pour que l’attention se fix´at sur son auteur. C’est cette  confirmation qu’ont apportée les  œuvres postérieures de Delahaye cette fois orienté vers les métamorphoses septiliennes. Façonnées avec un sens trés súr des accidents et des cassures, les formes  animales créées dans le précaire et vivant assemblage des écailles de  bois paraissent chez lui un stimulant de choix pour évoquer des états de tension. Les longues échardes dont il se sert évoquent, par leurs  trajectoires tendues, des animaux á la limite de l’étirement. Qu’il  s’agisse de poissons, de serpents ou de chats, on retrouve toujours une  sorte de magnétisme vectoriel. On pourra s’effrayer d’une technique  précaire lorsqu’il s’agit de sculptures en bois et en plâtre. Mais dans  la mesure où s’y trouve exprimées la liberté et la diversité d’un état  d’approche formel, elle révéle, il faut le reconnaître, une imagination  imprévue et captivante.

 

Biographie

Sculpture

Dessin

Expositions

Propiété Publique

Textes

Album de photos

Bibliographie

Liens

Contact

Mentions légales